La chapelle Ste Brigitte

Les Esquibiennois(es)

Jadis à Lannuign en Beuzec-Cap-Sizun, elle fut transportée en 1651 à Traon-Landugentel.

Chapelle Ste Brigitte

Chapelle Ste Brigitte

C’est un édifice de plan rectangulaire à chevet polygonal et porte ouest de style classique.

Mobilier
Fontaine Ste Brigitte

Fontaine Ste Brigitte

Au maître-autel, retable à colonnes torsadées ; dans le fronton brisé, représentation en bas-relief de sainte Brigitte. Le tableau de la sainte en prière a disparu.

Calvaire de Ste Brigitte

Calvaire de Ste Brigitte

Poutre de gloire portant le groupe de la Crucifixion ; au pied de la croix, moniale en prière.
Deux statues en bois polychrome de Sainte Brigitte.

Fontaine

avec bassin rectangulaire, deux colonnettes en nid d’abeilles encadrent la niche.

Esquibien pourrait venir de « Hesk Elen » qui viendrait de « Hesk » : tari et de « Aienen » ou « Ienen » : source d’eau vive qui sort de terre, fontaine, qui donne au pluriel « Aien » ou « Eien » soit « Fontaines taries ». Cette explication peut peut-être rejoindre l’existence du vieux village de Gannaeg qui possédait deux fontaines : une au sud (Feunteun San Onneau) et une au nord (An Doure) qui auraient pu se tarir quand le Gannaeg aurait lui aussi été ensablé (1111).

« Hesk » est aussi une sorte de glaïeul ou roseau dont les feuilles sont étroites, longues et dentelées comme une scie. Il existe un grand roseau « Hesk Braz » et un petit roseau « Hesk Bihen ».
Le conseil général, consulté pour définir un blason pour la Commune, s’est penché plutôt pour la traduction du pluriel de Eskop – Eskobien : Evêques, les terres de la paroisse ayant appartenu à une certaine époque à l’évéché de Quimper.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire