Etymologie, histoire et patrimoine de Beuzec-Cap-Sizun

Les Beuzecois(es)

Origine du nom : de saint Budoc, patron de la paroisse.

Saint Budoc est le fils de sainte Azénor, fille du roi de Brest.

L’allée couverte Ty ar C’horriket-© Audierne Info

La présence humaine est observée à Beuzec Cap Sizun, dès le troisième millénaire avant Jésus Christ. De nombreux tumulis, la découverte d’une stèle (500 ans av J.C.), l’oppidum gaulois de Kastel Koz atteste la période de l’âge du bronze et du fer.

Kastel Coz-© Audierne Info

Tout en fortifiant la pointe de Kastel Koz, les romains construisirent la voie romaine d’une part vers la pointe du Van, d’un autre côté vers Douarnenez, Carhaix.

C’est entre le IVème et le VIème siècle que les Bretons venant d’Irlande abordent la côte sauvage de Beuzec.

C’est saint Budoc, fils de sainte Azénor, fille du roi de Brest qui donne son nom à la paroisse de Beuzec. Pont-Croix est à cette époque une trève de celle-ci. Les nombreuse chapelles, fontaines, calvaires comme les nombreuses fêtes religieuses témoignent de la foi des Bretons.

Comme la plupart des villages du Cap Sizun, nous retrouvons également les pêcheurs paysans ou les paysans pêcheurs.

Le peintre Henri Matisse a magnifiquement croqué cette région à la fin du XIXème siècle.

Les sentiers côtiers le long des falaises, les plages de sable ou de galets, la voie Romaine font de Beuzec un centre touristique indéniable.

Oppidum gaulois de Castel-Coz

450 av. J.C. – pointe de Kastel Koz

Pointe de Kastel Coz-© Audierne Info

La pointe de Kastel Koz, se présente comme une presqu’île étroite surplombant la mer et entourée de falaises abruptes. Les Gaulois y installent leur camp, après l’avoir fortifié du côté de la terre par des retranchements. L’oppidum aurait contenu jusqu’à deux cents habitations. Les Romains prirent ensuite possession de cette place forte et la renforcèrent. Le site a été utilisé durant le haut Moyen Age comme refuge. Les fouilles de 1869 de R.F. Le Men ont révélé des fragments de céramique remontant à l’âge de la Tène Finale.

Allée couverte de Ty-ar-c’ horriket

Allée couverte de Ty-ar-c’ horriket-© Audierne Info

Cette allée est fouillée en 1879. Son nom, TY ar C’Horriket, la maison des korriket, rappelle le peuple des Korrigans des légendes bretonnes. Ses dimensions, selon le responsable des fouilles étaient à l’époque de 10.95 mètres de long, de 2.2 mètres de large et 1.9 mètre de hauteur.

Chapelle Sainte-Espérance dite chapelle San Spe

Chapelle Sainte Espérance-© Audierne Info

Chapelle reconstruite en 1820, date portée ; avec remplois d’ un édifice existant 17e siècle ; inscription : 1820 A C PERROT, blason martelé au dessus de la porte sud.

Chapelle Sainte-Espérance dite chapelle San Spe

Chapelle reconstruite en 1820, date portée ; avec remplois d’ un édifice existant 17e siècle ; inscription : 1820 A C PERROT, blason martelé au dessus de la porte sud.

Chapelle Saint Tudy

Chapelle détruite, fontaine 18e siècle.

Chapelle Saint-Conogan

Chapelle Saint Conogan-© Audierne Info

Chapelle 1ère moitié 17e siècle ; poutre datée 1755, sans doute la date de couverture de l’ édifice.

 Dolmen dit Bateau de Saint-Conogan

Bateau pierre dit bateau de St Conogan-© Audierne Info

Eglise Paroissiale Saint-Budoc

Eglise Notre Dame de la Clarté-© Audierne Info

 

Nef, élévation et tour ouest, transept 16e siècle ; inscription sur la face sud de la tour : LAN MIL VCLII (1552) GUIFURON ; nombreux remaniements au 17e siècle ; inscriptions sur pignon de la chapelle sud : M I (EAN) MOREAU R (ECTEUR) 1632, sur l’ arcade séparant le choeur de la croisée : M I (EAN) RIOU R (ECTEUR) I LOX I K (ER) NAET 1655, au dessus de la porte de la sacristie : 1648 M L (EAN) RIOUR (ECTEUR) J CLOAREC F (ABRIQUE) ; porche sud 17e siècle ; choeur et sacristie 19e siècle ? ; édifice entièrement restauré après incendie du 13 décembre 1936 ; marques de tâcherons.

Ferme de Lannuign

Logis portant l’ inscription : 1842 Marie Jade ; porcherie et grange datées 1818 ; cadran solaire sur la façade du logis date 1755.

Ferme de Lillouren

Maison datée 1852 sur une fenêtre du rez-de-chaussée ; porte de l’ étable à chevaux datée 1683 (remploi d’ un logis antérieur) ; étable à vaches fin 19 siècle, porcherie ruinée.

Ferme de Lannuign

Logis portant l’ inscription : 1843, HERVE MAT, JEAN ALAIN MAT FILS, MARIE JEANNE MAT.

Fontaine de Dévotion Notre-Dame-de-la-Clarté

Vierge à l’enfant

Inscription illisible sauf la date : 1624 ; d’ après Gouffon : CESTE FONTAINE FUST FAICT 1624 I M K (ER) HO F.

Fontaine de Dévotion Saint-Conogan

17ème siècle

Fontaine Saint Conogan-© Audierne Info

Maison de Kérourec

17ème siècle

Maison Haffont

étable – 2e moitié 17e siècle

Manoir de Trévien

Manoir 1ère moitié 17e siècle, détruit en 1930 ; logis construit en 1930 remployant les pierres et les éléments décoratifs du manoir : lucarnes, porte, corniche, cheminées ; chapelle, en ruines en 1898 et servant de grange, détruite ; pierre provenant de la chapelle remployée dans le pignon ouest : Marie Josèphe de Kerenpuil ; anciennes dépendances : étable au rez-de-chaussée, logis à l’ étage 17e siècle, à escalier extérieur détruit.

Menhir de Luguenez

Monument aux morts de Kéroulou

1944

Inscription : ICI SONT TOMBES LE 8 AOUT 1944 VICTIMES DES NAZIS L’ ABBE CONAN VICAIRE DE POULLAN YVES LHEOSTIC GARE BEUZEC HERVE CELTON PENGUEL MEILARS JOSEPH MENS TROMEILOU MEILARS JEAN BIGOT KERIVOAS AUDIERNE.

Moulin du Cosquer

Moulin portant l’ inscription : Pérot 1797.

Moulin à vent de Kérouan

Présumé du 18e siècle, le moulin à vent de Kerouan a été un des derniers de la presqu’île de Crozon à avoir fonctionné. Selon un bilan dressé en 1794, le canton de Crozon comptait 72 moulins à vent. Les moulins de l’extrême littoral, de petit modèle, marquaient le paysage de leurs toiles blanches, en rotation sur les buttes couvertes de bruyères, naturellement exposées aux vents. Dans ce moulin de type tour, le bloc des meules, accessible par un escalier, fait 1, 50 m de diamètre. L’essentiel des mécanismes et engrenages est en place. Réduit au travail pour la consommation fermière, il s’est arrêté en 1950.

Phare du Millier

Phare du Millier-© Audierne Info

19ème siècle

Le moulin de Keriolet

Moulin de Keriolet-© Audierne Info

Au coeur d’un vallon et à quelques pas de la mer se dresse cet impressionnant moulin. Edifié en 1868, il est alors équipé d’une pirouette (petite roue horizontale) mais le meunier choisit en 1878 de transformer son moulin. Profitant au maximum de sa chute d’eau, il installe une roue de 8 mètres de diamètre.
Ce moulin à farine pourvu de deux paires de meules a fonctionné jusqu’aux années 50.
Aujourd’hui propriété du Conservatoire du Littoral, le moulin reprend vie après une année de travaux avec le soutien de la commune de Beuzec Cap Sizun.

 

Source : base de données Mérimée

Ministère de la Culture et de la Communication – direction de l’Architecture et du Patrimoine

Le Patrimoine des Communes du Finistère

 

Vous possédez des informations sur votre commune (histoire, légendes……)

vous souhaitez les mettre sur le site audierne.info, contactez-nous !

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire