Etymologie, histoire et patrimoine d’Esquibien

Les Esquibiennois(es)

Origine du nom : du breton eskibien, évêque. Esquebyen en 1317, Esquibien en 1498.

La découverte d’un cimetière et de 80 urnes atteste une présence humaine à Esquibien à l’âge de bronze. Des dolmens, menhirs et un peulven à sainte Evette subsistent depuis le Néolithique. La motte féodale de Suguensou a servi à la surveillance du trafic sur la rivière le Goyen. L’emplacement de l’ancienne église paroissiale dédiée à saint Onneau se trouvait à Cannaëc, elle fut remplacée par une chapelle aujourd’hui disparue. La fontaine, rebâtie en 1648, a disparu. On y a retrouvé les restes d’un cimetière.

En 1248, en récompense de sa croisade avec saint Louis, le seigneur du Ménez, reçoit le territoire du Ménez, qui s’étend du Goyen jusqu’au loch et comprend plusieurs convenants. Les paysans marins ou les marins paysans vivent alternativement de l’agriculture et de la pêche et exploitent le goémon pour la fabrication de la soude.

Pont de Suguensou

Pont de Suguensou

Pont de Suguensou

« Kaer Hodiern » apparaît par écrit à Esquibien en 1294. Désormais le « Treff an Goezien » du VII è siècle affronte la nouvelle appellation « Audierne ». C’est là le signe d’une certaine mésentente entre agriculteurs de la paroisse mère d’Esquibien et tréviens tenants de la vie et de l’activité portuaire. La Révolution mettra un terme aux difficultés en 1793 en séparant Audierne de sa mère, Esquibien, comme Tréboul de Poullan ou bien d’autres trêves encore de leur paroisse mère.

La population atteint son apogée au XIXème siècle et ce malgré les épidémies. Un grand chantier voit le jour en 1938, la digue de saint Evette. Celle-ci abrite aujourd’hui une centaine de bateaux au mouillage et permet aux nombreux bateaux de passage d’y faire escale avant d’affronter le Raz de Sein. C’est également de ce port abri qu’à lieu le départ pour l’île de Sein.

Camp protohistorique de Suguensou

situation : Parc Lapic d’ Antraou ; Ar-Montagne ; Jardi.

Manoir du Ménez Bras

Manoir de Ménez Bras

Manoir de Ménez Bras-© Mariage Ouest

Logis 16e siècle ; reprise dans la partie ouest avec ouvertures de baies au 1er étage du 19e siècle ; corps en saillie postérieure probablement 17e siècle ; partie est du logis en appentis rajoutée en 1838, date portée ; chapelle probablement 17e siècle ; avec remplois porte ouest et 1ère fenêtre nord intérieure fin 19e ou début 20e siècle ; puits 17e siècle, colombier détruit.

Eglise paroissiale de saint Onneau

St Onneau

St Onneau

Elévation ouest 16e siècle ; nef fin 16e siècle ; inscription dans la nef près de la porte du porche : I Paris F l 1584 ; inscription sur pignon nord du bras nord : 8E JOUR D’ AVRIL LAN MIL QUARANTE ? TROIS FET SOUS… A EVET FABRI ; porche sud 17e siècle avec inscription : LAN 1611, G GONID (EC ?) F 1612, F 1617 HIOURDEV FUF F 1618, M BRIGNON 1623 ; inscription bras sud pignon sud : SIMON GUILLOU FAB 166 (2 ?) ; inscription chevet : M GORE ? T P… 77 ; traces de reprise sur 1ère chapelle sud et bras sud.

Chapelle sainte Brigitte

Chapelle Ste Brigitte

Chapelle Ste Brigitte-© Audierne Info

Chapelle qui aurait été déplacée de Lannuign en Beuzec-Cap-Sizun (Finistère) en 1651 a été reconstruite à Landuguentel. L’édifice, rectangulaire, avec un chevet polygonal et une porte ouest de style classique, est dédié à sainte Brigitte d’Irlande. Deux inscriptions sur la longère sud indiquent les dates de 1651 et de 1754.

Chapelle Sainte-Edwette, Sainte-Thévet

Chapelle Sainte-Edwette ou Sainte-Thévet presque totalement reconstruite en 1743. Clocher et élévation ouest 1770, inscription :  » JEAN COSQUER FABRIC 1770″. Remplois de pierres tombales comme dallage de la nef,lec’ h christianisé dans l’ enclos.

Château de Suguensou

4e quart 19e siècle.

Phare de Lervily

2e moitié 19e siècle.

En savoir plus…

Presbytère

Presbytère 16e siècle détruit sauf portail d’ entrée ; logis actuel 1ère moitié 19e siècle, double au nord par 2 corps de bâtiment encadrant la tour d’ escalier, probablement 2e moitié 19e siècle.

Porche du presbytère d'Esquibien

Porche du presbytère d’Esquibien

 

 Calvaire au nord de Landrévet

Christ en croix- saint Pierre -saint Jean

Calvaire de Ste Evette

Calvaire de Ste Evette

Fontaine de Ste Evette

Fontaine de Ste Evette

Croix milieu 17e siècle ; restaurée en 1805, date portée ; inscriptions : IAN LEBOUR FABRIQV M I (EAN) LE BIS RECTEUR ; IL FUT RECTEUR D’ ESQUIBIEN DE 1633 A 1669 ; A KEREST F 1805 ; personnage de la face est décapités ; sculptures de l’ atelier Roland Doré.

Croix de Trénouen

Christ en croix – Vierge à l’Enfant

Croix construite en 1814, date portée ; inscriptions : G K F M (Guillaume Kerloch Françoise Moullec).

Croix de Kervéoc’h

Christ en croix – Vierge à l’Enfant

Erigée en 1774, date portée ; restaurée en 1872, date portée.

Croix de Kerhuon

Christ en croix – Vierge à l’Enfant

Croix datée 1833 ; inscription : LOUIS DONART MARIE DANZE.

Croix de Kerboul

Christ en croix

Croix construite en 1776, date portée ; restaurée 1ère moitié 20e siècle ; inscription : Yves Cloarec 1776.

Croix de Landuguentel

Stèle préhistorique intégrée dans l’ angle sud-est de la fontaine de Landuguentel.

Croix de Keraudierne

Croix construite au 16e siècle ; restaurée en 1775 ; inscription du 16e siècle : G GOK ; inscription de 1775 : G CHAPALAIN 1775 SALAUNR ; croix 1er quart 20e siècle.

Croix du Trez

Christ en croix

Croix construite en 1774 ; inscription : G G ROBERT RECTEUR 1774 ; Christ du 20e siècle.

Ferme de Troloan

milieu 19ème siècle.

Ferme de Tromao

2ème quart 19ème siècle.

Logis portant l’ inscription : ANNA SALAUN CLET K (ER) ISIT 1825 IHS Yves K (ER) ISIT.

Ferme de Kergadou

Ancien logis 17e siècle ; date 1727 ; logis moderne portant l’ inscription : 1875 K (ER) ISIT JEAN HERVE JEANNE LE GALL ; grange datée 1893.

Ferme de Kerneyan

Logis portant les inscriptions : Anne Loch, Yves Riou 1822 Anne Trividic, Jean-Marie Riou, Marie Anne Thalamot ; partie est du logis construite en 1905 ; puits date 1824 ; étable datée 1832 ; avec jour en remploi portant l’ inscription Jacques Riou 1679 ; étable rajoutée en 1934 ; portant en remploi : Yves Riou 1808.

Ferme de Pors Feunteun

Logis daté 1819, construit par les Donnart tailleurs de pierre ; cuve à laver le linge portant l’ inscription : Y (VE) S MAR (IE) DANZE ; puits daté : 1774 C DANZE H DANZE.

Fontaine de sainte Brigitte

Fontaine de Ste Brigitte

Fontaine de Ste Brigitte

Cette fontaine à bassin rectangulaire est située près de la chapelle. Deux colonnes en nids d’abeilles encadrent la niche abritant la statue. La toiture qui porte la date de 1654 sur un des versant indique que la toiture est réalisée sous le rectorat de Le Bis. Une stèle est intégrée dans l’angle sud-est de l’édifice.

Fontaine portant l’ inscription :  » V P M JEAN LE BIS RECTEUR 1654, MARTIN LEPEVOCH FAB. LAN 1654 « .

Fontaine de dévotion dite fontaine de Legueriou

Fontaine 1ère moitié 19e siècle ; remaniée en 1952, adjonction d’ une niche.

Maison de Landrévet

Maison 17e siècle ; porcherie en appentis à l’ ouest ajoutée fin 19e siècle.

Maison le Créac’h

Maison 17e siècle ; puits accolé daté 1845.

Maison de pêcheur à lervily

Maison de pêcheur portant l’ inscription : 1853 René Briant, Jeanne Cajan .

Manoir de Kerouarné

Manoir 17e siècle ; élévation antérieure très remaniée au 19e siècle .

Moulin de Penbil

Moulin à vent portant les dates 1754 (ou 9 ?) et 1759 .

Etable, logement, puit, probablement fin 17e siècle, aile nord portant la date 1692 ; remanié 2e moitié 18e siècle ; inscription sur la porte nord du logis (étage) : 1772 IAN GALES 1697 ; élévation sud en partie remontée ; inscription : G POUCHOUS G BRUN 1792 ; étable (ancien moulin ?) en alignement datée 1821 (remaniement ?) ; puits daté 1864.

Source : base de données Mérimée
Ministère de la Culture et de la Communication – direction de l’Architecture et du PatrimoineLe Patrimoine des Communes du Finistère

Vous possédez des informations sur votre commune (histoire, légendes…..)

Vous souhaitez les mettre sur le site audierne.info, contactez-nous!

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire