Etymologie, histoire et patrimoine de Plogoff

Les Plogoffistes

Origine du nom : de l’ancien breton ploe, paroisse, et de saint Cou.

Chapelle Notre Dame de Bon Voyage-© Xavier Hénaff

Chapelle Notre Dame de Bon Voyage-© Xavier Hénaff

La découverte d’un menhir à Lescoff, de restes de trois dolmens et de huit tumuli atteste une présence humaine au Néolithique et à l’âge de bronze sur le territoire de Plogoff. La paroisse est créée lors de l’arrivée des Bretons, du Vème au Vième siècle. L’évangélisation y trouve durablement un terrain favorable. Plogoff possédait trois manoirs, aujourd’hui disparus, propriété des seigneurs de Kérazan de Cléden, Lézouacl’h de Goulien et Rosmadec de Pont-Croix.

Au XVème siècle, les propriétaires du manoir de Kergaradec ont une rente sur les pêcheries du Cap Sizun. Dans ce pays marin, il est difficile de trouver pour les seigneurs de trouver des métayers. Au XVème siècle, un navire étranger apporte une épidémie de peste à Plogoff. De 1643 à 1655, le père Maunoir, jésuite consacre plusieurs de ses missions à évangéliser la population. En 1689, d’autres pères jésuites donnent une mission dans la paroisse. Les habitants de Plogoff cachent des prêtres réfractaires pendant la Révolution.

Chapelle Notre dame du Bon Voyage

Chapelle fondée en 1698 par le seigneur de _Treanna. Bâtie en 1702-1703 sur plans Favennec, de Pleyben, architecte et maître maçon. Clocher restauré en 1852 par Clet Marzin, maître maçon. Inscription illisible sur le clocher. Blasons des familles Saluden, bénitier sud-ouest, et _Treanna bénitier sud-est. Blason non identifié sur l’ élévation ouest.

Chapelle Saint Yves
Chapelle Saint-Yves-© Audierne Info

Chapelle Saint-Yves-© Audierne Info

Eglise construite pour Guillou (recteur) de 1648 à 1654 ; menacée par la mer, elle fut déplacée en 1817 de l’ anse du loch, emplacement d’ origine ; fenêtre sud 1817 ; inscriptions : MESSIRE H GUILLOU RECTEUR 1648 1654, G KERLOH FABRIQUE 1652, CLET CARN A 1817 ; MESSIRE P. CARN RECTEUR 1817.

Chapelle Saint André

Edifice daté de 1626 ; ouverture d’ une fenêtre au sud en 1726 ; inscriptions : I. BOCOU 1626, sur le clocher, A PELLERIN 1626, sur le bénitier de la porte nord, 1626 TREF. ALLAIN GUILLOU F, 1660 : pavement du choeur, JEAN CARVAL FABRIQUE 1726 (fenêtre sud) ; déplacé au 19e siècle de l’ anse du loc’h à Landrer (information incertaine).

Chapelle Saint Cleden
Chapelle Saint-Yves-© Audierne Info

Chapelle Saint-Yves-© Audierne Info

Chapelle Saint-Cleden, puis Saint-Michel 16e siècle ; clocher, porte ouest, élévation ouest ?, fenêtre nord et choeur rallongé au 18e siècle ; clocher portant les inscriptions : Germain Marzin : F : 1770, face ouest ; réparé en 1930, face nord.

Croix de Saint Yves

Soubassement daté 1670 élevé par ou pour Jean Kersaudy ; fût daté 1805
Croix : Inscription :  » JACQES NORMAND : 1656  » (socle) . Croix à trou losangé.

Croix de Lescoff

Croix à trou losangé datée 1610. Même type que les croix de l’ église paroissiale et de Kerherneau.

Croix de Penneac’h

Croisillon 17e siècle (?) , place du Bourg à Penneac’h en 1877. Le croisillon remployé dans la croix 19e, aurait été trouvé dans le raz de Sein par des pêcheurs.

Croix de Kerherneau

Croix 17e siècle ; porte la date 1873 ou 1673 ?

Croix de Kerveur

16ème siècle

Croix de Kerlénec

Emmarchement daté 1718 ; croix 1ère moitié 19e siècle ? ; inscription sur emmarchement : l KERLOUCH HENRI GUILCHER MARECHAL 1718 G PERRESOU.

Croix de Landrer

Croix datée 1773 ; croisillon sans doute Remonte en 1817 inscriptions : M PIER CARN R MIRE BM LORIENT R (ECTEU) R DE PLO GOFF 1773 LAN I2 DE 1817, croix de St André.

Croix de Kergroas

Croix datée 1816 portant l’ inscription : P CARN (RECTEUR) F P C Y DE LANDRER.

Ecart de Penneac’h

Hameau 17e, 18e siècle forme d’ une place avec croix ou débouche une rue Enanneau de laquelle partent six ruelles ; composé en majorité de maisons ou fermes du 19e.

Ecart de Landrer

Ecart 17e, 19e siècle constitué sur 2 axes en T ; fermes et maisons de pêcheurs situées le long de ces axes, au nord et au sud-ouest de la chapelle ; 17 maisons ou fermes repérées.

Ecart de Kervergar

Ecart 18e, 19e, 1er quart 20e siècles constitué sur 2 axes nord sud, fermes repérées.

Ecart de Kerhuret

Ecart 19e siècle se développant le long d’ une route orientée sud-ouest, nord-est ; 9 maisons ou fermes repérées.

Ecart de Lescoff

Hameau 17e, 18e, 19e, début 20e siècles, traversé par la R.N. 784 et allongé d’ est en ouest, coeur ancien au sud de la R.N. 784 ; chapelle Saint-Cleden isolée au sud du hameau ; 41 maisons ou fermes repérées dont cinq sélectionnées.

Eglise paroissiale de Saint-Collodan

Elévation ouest et nef milieu 16e siècle : porte ouest datée 1547 ; transept portant les dates de 1649 et 1661 ; clocher daté 1737 ; porche sud daté 1772 ; restaurations 1ère moitié 19e siècle ; inscriptions : JOUR… L’ AN MIL CINQ CENT QUARANTE SEPT FUT FONDE LE… (porte ouest) , MRE HENRI GUILLOU R.1649 1661 (bras nord) , LICAVAN R 1737 DOM. PERCHERIN H.. NORMANT… (clocher) , B.M.LORIENT RR 1772 (porche).

Ferme de Kerherneau (1ère)

Ferme datée 1840 portant l’ inscription : Marie Jeanne Carval Ve (uve) de Paul Cajean ; logis rallongé vers l’ est avec remploi de la souche et du rampant d’ origine ; grange à l’ est, étable à l’ ouest en alignement.

Ferme de Kerherneau (2ème)

Logis daté 1835, inscription : MARIE SALEUN V (EUVE) DE JEAN CHEVER HERVE CHEVER F (ILS) ; fournil daté 1818 ; grange 1877, porcherie 1883, étables remaniées ; date remployée de l’ ancien logis 1471 est 1741 (inversion des chiffres).

Ferme de Kerhuret

Logis daté 1855, portant l’ inscription : Simon Gouzien Marie Anne Riou ; étable à chevaux datée 1857 ; dépendances groupées au nord du logis, partiellement dispersées.

Ferme de Landrer (1ère)

Logis portant l’ inscription : Y KERSAUDY A GOARDON, 1817 ; logis rallongé d’ une travée à l’ ouest, dernière ouverture ouest de l’ étage bouchée ou prévue et non ouverte ? ; puits 1818 ; porcherie fin 19e ; étable à chevaux en alignement du logis à l’ est, verger enclos au nord.

Ferme de Landrer (2ème)

Logis daté 1842, élévation sud et 1848, escalier dans appentis nord ; inscriptions : JEAN M LASBLEIS M THERESE GORAGUER CLET LASBLEIS M JEANNE MARCHAND CLET LASBLEIS FILS ; porcherie datée 1845 ; étable à chevaux en alignement du logis.

Ferme de Landrer (3ème)

Logis daté 1838 ; inscriptions : NOËL MARZIN CATHERINE ROSE K (ER) LOCH MARIE ANNE BLEAUMELIN GUILLAUME MARZIN NOËL MARZIN ; puits daté 1841 avec écoulement dans auge, inscription : Y.M.1813 ; et dans canal couvert alimentant la maison, porcherie datée 1836 ; poulailler daté 1810, date rapportée ? ; étable à chevaux datée 1838, lucarne récente ; grange datée 1845, inscription : COUILLANDRE JEANNE, verger à l’ ouest.

Ferme de Lescoff (1ère)

Logis construit en 1772 (daté par inscription sur porte d’ accès au puits intérieur et archives privées) ; surélevé d’ un étage ou façade reconstruite vers 1840 ; fournil construit en 1858 (archives privées) avec remploi de matériaux anciens : porte 16e ou 17e ; étable à chevaux en alignement du logis datée 1840 ; surélevée fin 19e ; vestiges d’ une étable datée 1773 ; porte d’ accès au jardin 181 ?

Ferme de Lescoff (2ème)

Logis daté 1847 ; inscriptions : A H NORMANT M’A ROZEN, dépendance en alignement 1847 ; grange datée 1857, poulailler, porcherie côté ouest de la cour.

Ferme de Kerguidy Izella

Logis portant les inscriptions : A COUILLANDRE V (EUVE) DU IEAN PERON, NOËL LADAN 1832 MARIE ANNE PERON, JEAN MATTHIEU, NOËL LADAN ; piliers d’ entrée datés 1827 ; porcherie datée 1856 ; poulailler daté 1856.

Ferme de Kerstrat

Logis daté par inscriptions :  » JEAN CHARLES MARI MENER 1822, Y CARVAL VEUF D’ OLIVE CHARLES, G Y M CARVAL FILS « . Logis de domestiques (?) , nommé Ty _Nevez au sud portant les inscriptions :  » IEAN CHARLES MARIE MENER, 1814, I C 1820, YVES CARVAL OLIVE CHARLES « . Grange au sud datée par inscriptions :  » I CHARLES L MENER 1838, YVES CARVAL « . Etable à chevaux en alignement datée 1845. Porcherie datée 1861, à l’ ouest. Piliers d’ entrée au sud datés 1862. Etable à vaches 1914 portant inscription en remploi :  » I CHARLES M M 1818 « . Porte d’ accès au verger avec inscription :  » Y LE MENER « .

Fontaine de dévotion

Fontaine datée 1906 inscription : PIERRE M COATMEUR.

Fontaine de Toramur

Fontaine de dévotion et lavoir datés 1713 ; inscriptions : ? M ? A LIGAVAN REC IAN SICOURMAT 1713 IANNE GUEZENGAR.

Fournil de Pendreff

19e siècle (?).

Maison de Prêtre dite Ty Bras

Maison portant l’ inscription : M C BOCOU P (RETRE) CANONICUS LEONEN 1661, PRETRE DE CLEDEN ; puits daté 1780 : NORMANT SALAUN.

Menhir de Lescoff

Préhistoire

Monument Notre-Dame-des-Naufrages (Monument Commémoratif)

Monument inauguré le 31 juillet 1904, date portée ; piédestal dessiné par le chanoine Abgrall ; statue oeuvre du sculpteur Godebsky ; inscription sur face postérieure indiquant les circonstances de la réalisation.

Moulin de Kerlaer

19ème siècle

Phare de la Vieille (Etablissement de signalisation maritime n°700/000)

La commission des phares lors de sa séance du 30 novembre1861 insiste sur la nécessité absolue d’établir un feu sur le rocher de la Vieille mais les crédit sont insuffisants à l’époque pour envisager un tel chantier. 10 ans plus tard le projet est repris mais le Directeur du Service des phares reconnaît que la  » construction d’un phare sur la Vieille est ajournée à un avenir plus ou moins éloigné et les difficultés mieux connues de l’accostage peuvent même faire prévoir un abandon du projet « , Paris, le premier juin 1872. La Commission des Phares réunie le 14 janvier 1873 confirme cette opinion et conclut que  » les difficultés exceptionnelles que présente cet ouvrage obligent à ajourner l’exécution surtout en présence des travaux analogues entrepris sur la roche d’Ar Men. Après l’allumage de ce dernier phare en février 1881 on reprend alors le projet pour le mener à bien.
– 15 septembre 1887: allumage au sommet d’une tour rectangulaire en pierres de taille de 24 m de hauteur
– 15 novembre 1913 : signal de brume
été 1926 : installation d’un nouveau système de relève des gardiens par débarquement à chariot Temperley
le 21 janvier 1944 : le feu est évacué
– il n’est rallumé que le premier juin 1945
le 14 novembre 1995, Noël Fouquet, Jean Donnart, Michel Rozenn et Guy Lasbleiz passent leur dernière nuit sur le phare avant l’automatisation.

Description architecturale :
Hauteur au dessus de la mer : 33 m.
Taille générale : 26,90 m.
Hauteur focale 23,90 m.
Description : Tour carrée demi-cylindrique au Nord s’ élargissant vers la base avec encorbellement à la partie supérieure en maçonnerie de pierres apparentes. Corniche en plates-bandes supportant une balustrade en pierre de taille.
– Description technique :
1ère optique : 1887: feu fixe, secteurs blancs rouges et verts, focale 0,50 m.
Autres optiques :
1898: feu fixe, secteurs blancs, rouges et verts, focale 0,50 m à occultation toutes les 5 secondes.
1904 : Renforcement du brûleur.
1939 : feu à occultations (2+1) toutes les 12 secondes, 5 secteurs blanc, rouges et verts.
Combustibles:
Huile minérale : 1887.
Vapeur pétrole : 1898.
Automatisation : 1995.
– Etat actuel : Lanterne Ø 3 m. Feu fixe à occultation.
Optique d’ horizon au 4/5 de 0,50 m de focale.
Lampe halogène 250w. Feu à secteurs blancs-rouges et verts à 2+1 à occultations toutes les 12 secondes. Portée 18 milles.
Aide sonore Vibrateur ELAC-ELAU 2200. : 2+1 sons toutes les 60 secondes.
propriété de l’Etat.

Pont du Loch

19ème siècle

En savoir plus…

Presbytère 1752 par recteur à Ph Ligavan

Façade partie est refaite en 1836, date portée ; façade partie ouest 2e moitié 19e siècle, portail d’ entrée détruit.

Sémaphore de la Pointe du Raz

Sémaphore construit en 1838, date portée ; adjonctions au début du 20e siècle.

La webcam fixée au sémaphore

Tumulus de Lescoff

Préhistoire

 

Source : base de données Mérimée

Ministère de la Culture et de la Communication – direction de l’Architecture et du Patrimoine

Le Patrimoine des Communes du Finistère

 

Vous possédez des informations sur votre commune (histoire, légendes..), vous souhaitez les mettre sur le site audierne.info, contactez-nous!

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire