Les bretonnismes: « La porte est clétée »

C’est concis et précis, mais le français standard vous oblige à passer par une périphrase : la porte est fermée à clé. Traduction ici du participe passé breton : prennet (fermé à clé). La porte peut même être déclétée (dévérouillée).

Des variantes existent aussi dans des parler régionaux (clencher, cleyer…) Il ne faut pas croire que l’on trouve toujours toutes les réponses concises ou précises en français.

Les Bretonnisme d’Hervé LOSSEC

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Meuric dit :

    J’ai découvert que le verbe « cleyer » n’existait pas à 16 ans en BEP (avec une autre élève), nous retournions à la salle de cours car la salle de TP était « cleyée », la prof ébahie 🤔demande des explications, et ma collègue de répondre « clevée » l’air super sérieux. Tout le monde (quasiment) avait compris sauf la prof. (normande, on lui pardonne)😁 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.