Une oie sauvage est abattue dans le port – Ouest Eclair

Ouest Eclair du 23 décembre 1938

Le froid a amené dans notre région un nombre assez important de canards et d’oiseaux aquatiques de familles voisines.
Mardi, dans le port, un volatile ayant sur l’eau les allures d’un cygne, se promenait en effet sur la mer. M………, mareyeur, rue Louis-Pasteur, s’en approcha avec précautions et l’abattit d’un coup de fusil.

Cette oie pesait le poids respectable de 7 kg. 509. Le dos était gris cendré et le dessous blanc. Elle mesurait 1 m. 15 d’envergure.
Malheureusement, ce magnifique coup de fusil a eu un deuxième épilogue plus ennuyeux : un p.v. car il est interdit de chasser au fusil dans le port même d’Audierne.

Recherche d’archives Jean Jacques Pérès

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire