L’oursin de l’ artiste Teruhisa Susuki

Le volume général est recouvert de tubercules percés de trous par lequels la lumière pénètre à l'intérieur. Le visiteur installé à l'intérieurpeut alors observé l'extérieur.

Le volume général est recouvert de tubercules percés de trous par lequels la lumière pénètre à l’intérieur. Le visiteur installé à l’intérieurpeut alors observé l’extérieur.

Dans le cadre des « Arts à la Pointe », l’artiste Teruhisa Susuki a réalisé sur la plage de Saint Julien à Plouhinec un volume inspiré de l’oursin.

Source Ouest-France

« L’oursin constitue un symbole important pour l’antiquité et la culture druidique comme oeuf du monde lorsqu’il est trouvé sous une forme de fossile. Vivant, sa carapace est recouverte de piquants dont certains pensent qu’ils se servent à toucher et à percevoir l’environnement, et aussi à la protection… » explique notamment l’artiste.

Oursin

Le volume général est recouvert de tubercules percés de trous par lequels la lumière pénètre à l’intérieur. Le visiteur installé à l’intérieurpeut alors observé l’extérieur.

Le volume général est recouvert de tubercules percés de trous par lequels la lumière pénètre à l’intérieur. Le visiteur installé à l’intérieurpeut alors observé l’extérieur.

« Chaque tubercule fonctionne comme un sténopé, la lumière captée est projetée sur la surface intérieur de chaque tubercule provoquant des images inversées. »

Teruhisa Susuki a invité pendant la construction le public à inscrire un petit message secret ou un voeu destiné à l’un des 1140 cônes faisant partie intégrante de l’oeuvre. Ces cônes ont été fixés sur la structure en résine.

Une petite ouverture permet d'accéder facilement à l'intérieur de l'oursin

Une petite ouverture permet d’accéder facilement à l’intérieur de l’oursin

Une petite ouverture permet d’accéder facilement à l’intérieur de l’oursin……….

Ce volume d’une hauteur de 1.80 mètre et de 4.00 mètres de diamètre est recouvert de 1140 cônes. Il se trouve sur la plage de Saint Julien à Plouhinec.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.