Le naufrage de l' »Aventurier » – Ouest Eclair

Ouest Eclair du 6 mars 1912

Le 3 août dernier, vers 9 heures du soir, le dundee « Aventurier », patron Louis Le Pennée, quittait les lieux de pêche pour regagner Concarneau, son port d’attache.

Il y avait à bord six hommes d’équipage ; à 2 h. 30 du matin 1′ Aventurier » se trouvait dans le raz de Sein, dans les parages d’Armen ; la brise était N. E. faible, la mer un peu houleuse, le dundee était bâbord amures, cap à E. S. E. ; l’homme de vigie signala tout à coup des rochers droit devant lui ; le patron qui était de quart laissa porter mais le dundee toucha par l’arrière ; l’équipage fit tout son possible pour retirer le navire de la périlleuse situation dans laquelle il se trouvait, mais le lendemain matin, à 9 heures, le navire se coucha sur le flanc, glissa le long’ du rocher et coula.

Léquipage qui s’était réfugié dans le canot du bord fut recueilli par un bateau pêcheur et ramené à Audierne.

La commission des naufrages et le tribunal du 01/14 a estimé que le patron Le Pennée avait commis l’imprudence, naviguant de nuit avec faible vue dans des parages dangereux, de ne pas fixer au juste sa position au moyen de relèvements.

Le tribunal a condamné le patron Le Pennée à un mois de retrait de commandement.

Recherches d’archives Jean Jacques Pérès

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire