Le bretonnismes: « Paour-kaezh ! »

Souvent raccourci en pourkez, voir pokése.

Formé à partir de Paour : pauvre et Kaezh : malheureux. Double significatif pour désigner, un pourkez den, un pauvre type, quelqu’un sans valeur.

Très utilisé, le preuve : dans une copie de lycéen, un prof relevait en 2005 « Sous l’Ancien Régime, les trois ordres étaient la noblesse, le clergé et les pokeztudes« . Magnifique néologisme !

Tud voulant dire « gens » en breton. Pourkez ou pokeze peut aussi remplacer le « mon pauvre monsieur !  » ou  » « ma pauvre dame !  » français.

Les Bretonnisme d’Hervé LOSSEC

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.