La Vierge de Pitié retrouvée

Les Esquibiennois(es)

Une pièce maitresse classée victime de pilleurs d’église

La Vierge de Pitié

La Vierge de Pitié-Statue en albâtre (h. 63cm l. 31cm Pr. 8cm)

La Vierge de Pitié en albâtre d’Esquibien constituait l’une des pièces maitresses de l’église St Onneau depuis des temps immémoriaux. Sa beauté comme sa rareté justifièrent son classement à l’inventaire des monuments nationaux dès 1934.

Or, cette pièce unique a été dérobée en 1980. Elle ne fut pas oubliée pour autant puisqu’elle fut inscrite en 1993 dans le tome II du Catalogue de Sculptures Religieuses protégées au titre des monuments historiques, élaboré conjointement par le Ministère de la Culture et le Ministère de l’intérieur.

Un fabuleux voyage

Si son parcours, depuis 28 ans, reste flou, notre Pieta a dernièrement été localisée … au Chili ! Elle est aujourd’hui détenue par un collectionneur qui a été informé de l’origine frauduleuse et du statut public de l’objet qu’il détient. Or les objets mobiliers affectés à l’usage public étant protégés par les règles de la domanialité publique, et les objets classés au titre des monuments historiques ne pouvant être exportés, il est possible de négocier une restitution de l’objet.

Mobilisation pour une pièce majeure du patrimoine du Cap Sizun !
Porche de l'église St Onneau

Porche de l’église St Onneau

Afin d’appuyer la démarche des pouvoirs publics et d’augmenter nos chances d’assister à une restitution rapide de ce monument de notre patrimoine, une pétition est à votre disposition dans chaque mairie et chaque paroisse du Cap. Mobilisons-nous pour que l’on nous rende notre Pieta.

Description :

Groupe Vierge de Pitié. Eglise paroissiale Saint-Onneau

Groupe d’applique en albâtre, aux dimensions : H 63cm, L 31cm, P 8cm ; montrant le Christ mort étendu sur les genoux de sa mère. Celui-ci a le bras ramené le long du corps tandis que le bras droit tombant à la verticale conserve la raideur du supplice enduré. Ce qui frappe ici surtout, c’est l’effet de disproportion dû à la petite taille du Christ. Tel un enfant qu’elle berce, la Vierge soutient la tête de son fils et ramène son voile sur sa poitrine dans un geste de douleur contenue. Le groupe sculpté en rond-bosse (plein relief) se détache sur une base mutilée, qui figurait peut-être à l’origine un rocher (le Golgotha, lieu de crucifixion).

Eglise Saint Onneau

Eglise Saint Onneau

La Vierge, elle, semble assise sur un trône conformément à la tradition. Des traces de polychromie (dorure) subsistent sur le manteau de la Vierge. Cette œuvre en albâtre datée du XVème siècle est sans doute issue des ateliers de Nothingam en Angleterre. A la fin du moyen age ces sculptures de petite taille, isolées ou assemblées dans des retables, connaissent une vogue considérable. La Réforme anglicane qui met un terme à la production des albâtres comme à toute la production artistique dans les édifices religieux, favorise en revanche l’exportation vers le continent.

Source : Site de la Mairie d’Esquibien

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire