Histoire du port du Loch – Partie 7

Les Primelinois(es)

La station de sauvetage HSB du Loch à Primelin dans les années 1930

Par Hervé THOMAS

La plage du Loch Primelin prise de Plogoff

La plage du Loch Primelin prise de Plogoff

Au début des années 1930, les Hospitaliers Sauveteurs Bretons ont en projet de remplacer le canot de sauvetage Paul Lemonnier. Des échanges de courriers de 1933 entre Daniel THOMAS, Chef de la station du Loch Primelin et Léon BERTHAUT, Président des HSB, évoquent déjà ce que serait l’évolution de la station dans les années à venir.

Un inventaire de 1935 nous signale le mauvais état de la coque du Paul Lemonnier.

Inventaire de 1935

Inventaire de 1935

Article dans Ouest Eclair

Article dans Ouest Eclair

 

 

 

 

 

 

 

En mai 1935, un détail peu banal au Loch Primelin :

l’amerrissage en urgence d’un hydravion dans l’anse du Loch. Il semble que l’appareil sera finalement remorqué sur Audierne pour être réparé. Le passage du Raz de Sein pour Brest étant jugé trop dangereux pour le convoi.

Le port du Loch Primelin dans les années 1930

Le port du Loch Primelin dans les années 1930

En juin 1939, M. Léon Berthaut, Président des H.S.B., donna son accord pour réaliser un film à but pédagogique pour une propagande utile sur un sauvetage en mer. La station du Loch fut choisie et M. Léon Berthaut écrivait :

« Je verrais un grand avantage à simuler un appel de sauvetage, les sauveteurs arrivant en hâte, ouvrant la porte de l’abri, le patron dirigeant les opérations de descente, le départ, la montée sur la barre du Loc’h …
Cela serait tout à fait intéressant pour la foule des non initiés et certainement d’une propagande utile – on pourrait produire ce film d’abord à Quimper au bénéfice de la station, puis dans toutes les autres stations … »

Ce film ne vit hélas jamais le jour.

Le sauvetage des naufragés

Le sauvetage des naufragés

Un film similaire fut réalisé sur Audierne quelques années plus tôt en 1931. La Société Centrale de Sauvetage des Naufragés réalisa une reconstitution de sauvetage avec le Canot de Sauvetage Général-Béziat.

Le port du Loch Primelin dans les années 1930

Le port du Loch Primelin dans les années 1930

Le guetteur, au mât pilote, repère le navire en difficulté, il donne l’alerte en tirant au canon d’alarme et en hissant le pavillon de  détresse. Deux pêcheurs voient le signal et se précipitent vers l’abri du canot de sauvetage. Un des pêcheurs court dans les rues d’Audierne en faisant retentir la trompe d’alerte. Tout le monde se dirige vers le port en courant. Les douaniers tirent leur charrette de matériel vers le port. Les canotiers s’équipent pour le sauvetage, sortent le canot de son abri et le mettent à l’eau. Le guetteur hisse le pavillon de la Société Centrale de Sauvetage et les canotiers rament jusqu’au bateau en difficulté pendant que la foule s’est amassée sur la jetée. Les douaniers installent la fusée lance-amarre et les sauveteurs approchent du bateau. Le canot de sauvetage recueille et repêche des naufragés.

L'embleme des HSB

L’embleme des HSB

 

 Page 1Page 2Page 3Page 4Page 5Page 6

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire