La station de sauvetage des HSB de Pors-Poulhan

Les Plouhinecois

A Pors-Poulhan en 1926, est construit une nouvelle station H.S.B

Par Hervé THOMAS

Le canot Jeanne David arrive par le rail en début juillet 1926.
Il sera présenté pour un weekend à la population quimpéroise, avant son arrivée sur Pors-Poul’han.

Ouest-Eclair du 4 juillet 1926

Ouest-Eclair du 4 juillet 1926

Ouest-Eclair du 7 juillet 1926

Ouest-Eclair du 7 juillet 1926

Le baptême du canot à avirons Jeanne David se déroule le dimanche 11 Juillet. Ce jour là, Monsieur Saliou, recteur
de Plozévet, monta sur le canot et remercia les Hospitaliers Sauveteurs Bretons du don qui venait d’être fait au petit
port de Pors-Poul’han. La station fut supprimée après guerre, et le canot vendu à un particulier en 1946. Il semblerait
que le canot n’ait fait que très peu de sorties. Seul le bâtiment abri témoigne encore de la présence passée d’une
station de sauvetage.

L’Ouest Eclair :
76057880

Ouest-Eclair du 9 juillet 1926

 

Ouest-Eclair du 10 juillet 1926

Ouest-Eclair du 10 juillet 1926

L’événement attendu depuis longtemps par les pêcheurs de la cote sud d’Audierne a eu lieu hier devant une foule nombreuse accourue de tous les points de ce pays sauvage et beau : la vraie Bretagne. Le Jeanne David a pris sous le grand pavois possession de son élément. Bénédiction du bâtiment, mise à la mer, discours, tout se passa simplement et cette cérémonie n’en fut que plus émouvante.

Dans la foule silencieuse, on entend parfois un cliquetis de médailles ; un geste découvre un ruban, une poitrine toute constellée de médailles. C’est que, nous vous l’avons déjà dit, nous sommes au pays des héros. Puis c’est la bénédiction du bâtiment, donnée par M. le recteur de Plozévet en présence de Mme Le Bail, marraine, à qui une jeune fille remet une gerbe de fleurs, et du grand statuaire breton Quillivic, qui était le parrain.

Article Ouest Eclair du 9 juillet 1926 - L'équipage

Article Ouest Eclair du 9 juillet 1926 – L’équipage

Vous avez dû redoubler d’efforts. De concert avec la Société centrale de sauvetage, vous avez multiplié les
stations sur cette côte orageuse et tourmentée. Hier c’était Primelin, aujourd’hui c’est Poul’han … …
La cérémonie religieuse était terminée. Le «Jeanne David», qui, venant de Quimper, n’avait pu être mis
à poste tout de suite, fut halé sur son chariot pour être lancé à la mer dans l’après-midi. Ensuite invités et équipages
se rendirent au bourg de Plozévet, au restaurent Laurent, pour y déguster un excellent déjeuner amical que présida
M. le préfet.

Mais le matin avait eu lieu la cérémonie officielle, et le soir en famille, au milieu de la « grande famille que sont les H.S.B. »,  M. Berthaut faisait quelques surprises. Il remit au milieu des applaudissements la médaille du souvenir des H.S.B. à MM. Destour, Drillien, Delamaire, Strullu et Le Berre, les nouveaux patrons du Paul Lemonnier. Quant à M. Thomas, chef de la station du Loc’h Primelin, ce vieux brave reçut du président général la médaille d’argent de la Fédération dont M. Berthaut est vice-président. Le brave Thomas, ému certes, put cependant dire après l’accolade qu’il reçut : « Je ne crois pas avoir encore tout terminé, comptez sur moi. » Pourtant Thomas a 72 ans bien comptés. Le président général termina, en levant sa coupe aux héros de la mer et à leurs femmes .

76483482Après cela, on se rendit à Pors-Poul’han assister aux régates. C’était en effet la fête patronale, et battant toujours
le grand pavois, très applaudi, le nouvel équipage du « Jeanne David », armant le nouveau bateau sous la conduite de
son patron Le Corre et du chef de station Thomas, du Loc’h Primelin, fit une première sortie.

Léger, très marin, animé d’une belle vitesse sous l’impulsion  de bras vigoureux, le « Jeanne David »
se perdit bientôt dans la brume qui s’élevait. A leur retour, les canotiers répétaient à qui voulait les entendre que leur
canot était merveilleux.

Pors-poulhan - Inauguration

Pors-poulhan – Inauguration

La Dépêche de Brest :

Le canot « Jeanne David »

Pors-poulhan - bateau de sauvetage

Pors-poulhan – bateau de sauvetage

Voulant répondre aux souhaits de Mlle Maséry, les Hospitaliers Sauveteurs Bretons ont donné au canot de sauvetage
confié aux vaillants marins de Pors-Poul’han le nom de Jeanne David.

Pors-poulhan dans les années 1930

Pors-poulhan dans les années 1930

Ce canot, spécialement conçu pour les besoins de l’endroit, est un splendide bateau construit à la Rochelle, sur
les chantiers Chassaigne, mesure 8m50 et a été construit sur les plans de M. Albert Henry, dont le type qui porte
son nom, a reçu le premier prix du monde à l’exposition de 1900. M. Henry en a dirigé et suivi la réalisation.
Le Jeanne David est un bateau à voiles et à avirons, à évacuation instantanée par puits longitudinal à clapets et
inchavirable, même sous voiles, grâce à sa dérive mobile, pourvue d’un bulbe. Cette dérive est dite « à ciseaux »
et peut rentrer automatiquement dans la chambre, à la rencontre d’un obstacle.

Ajoutons que le Jeanne David a été réalisé avec les plus grands soins par M. Chassaigne, avec des bois de choix,
selon des méthodes rigoureusement éprouvées. Il sera monté par dix hommes : 8 rameurs, un patron et un sous-patron.
Le canot pèse 4.700 kilos et son chariot 2.400 kilos.
L’opinion de M. Thomas – chef de la station du Loc’h Primelin sur le « Jeanne David » :
Arrivé de bonne heure sur la petite grève de Pors-Poul’han, j’ai le plaisir d’y rencontrer M. Thomas, un de nos plus
méritants chefs de station de sauvetage.

M. Thomas, qui, pendant vingt ans, fut le patron du Paul Lemonnier et a, sur le canot, opéré plus de 70 sauvetages, est désormais le chef de la station du Loc’h Primelin. Ce vaillant et modeste sauveteur admire le
Jeanne David. Je lui demande son avis sur ce bateau, qu’il détaille minutieusement. – Il est superbe, me répond t’il ; c’est un canot magnifique. « Il sera facile de le manœuvrer à l’aviron, beaucoup plus facile que le Paul Lemonnier.
De plus, il tiendra bien la mer. Voyez comme il est large et comme cette construction en bois est soignée, bien clouée. Ici, pas de danger de voir se rouiller les rivets. Je vous le répète : ce bateau est  superbe ! » .

Tout le monde se groupe autour de la barque de sauvetage. Une partie de la population de Pors-Poul’han, Plozévet, Plouhinec, est déjà arrivée pour assister à la cérémonie du baptême. Au milieu de cette foule, on remarque M. Thomas, déjà cité ; MM. Joseph Le Berre et Jean Le Berre, la poitrine constellée de médailles, le père et le fils ayant plus de 16 sauvetages à leur actif.

Le clergé s’approche de la barque. M. Sailiou, recteur de Plozévet, monte sur le canot et remercie les Hospitaliers Sauveteur Bretons du don qui vient d’être fait à ce petit port : puis, en breton, il explique à la population maritime le but de l’œuvre et les conditions du legs qui vient de lui être fait.

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire