La chapelle Ste Chrysante

Les Primelinois(es)

Saint Chrysante, martyr romain du IIIème siècle

Histoire de la chapelle
Ste Chrysante

Ste Chrysante

La chapelle Saint-Chrysante (1856). Saint Chrysante, martyr romain du IIIème siècle, est invoqué pour la guérison des rhumatismes.

Il s’agit d’un petit édifice, de plan rectangulaire avec chevet arrondi et petit clocheton en dôme, construit autour d’une fontaine (avec statue en bois de Sainte-Chrysante). Cette chapelle a été reconstruite au XIXème siècle, ainsi que l’indique l’inscription « J. C. Gueguen. Rr. M. Dagor Maire 1856…. » et restauré en 1958.

La chapelle abrite une statue ancienne de Sainte-Chrysante.

La curiosité de cette chapelle, c’est la fontaine située à l’intérieur d’où jaillit une source. En fait, la chapelle a été construite en 1856 pour protéger la fontaine comme le précise un courrier de Monsieur Guéguen, recteur de Primelin à Monseigneur l’Evêque de Quimper et de Léon le 16 juillet 1856.

Histoire de Sainte-Chrysante
Fontaine de Ste Chrysante

Fontaine de Ste Chrysante

Chrysante fils de Polonius, sénateur romain d’Alexandrie, vint à Rome pour ses études, il fut reçu par l’empereur Numerius qui lui offrit un siège au Sénat. Converti par le prêtre Carbophore, il se mit à prêcher, au grand scandale de ses parents qui le firent mettre au cachot puis entre les mains de cinq belles jeunes filles qui tentèrent de le séduire. Il pria Dieu de les endormir ce qu’elles firent dès qu’elles entraient dans sa chambre.

Devant cet échec, son père l’adressa à la prêtresse Daria pour le détourner de la foi chrétienne, mais ce fut lui qui la convertit. Ils contractèrent un mariage blanc et se mirent à prêcher, poussant les convertis à la chasteté ce qui ne convenait pas aux époux et épouses non convertis qui déclenchèrent une émeute.

Statue de Ste Chrysante

Statue de Ste Chrysante

Le prêteur Celerius ordonna leur arrestation, les mit entre les mains du tribun Claude qui les soumit à d’atroces tortures et tenta de les faire sacrifier à Jupiter. Mais ce fut Claude, sa famille et ses soldats qui se convertirent et furent martyrisés sur ordre de Numérius.

Chrysante fut incarcéré à la prison Mammertine, soumis à de nouveaux supplices et enfin jeté avec Daria dans une carrière et recouverts de pierre et de terre. Leurs reliques sont exposées dans une église de Rome où Monsieur Yvinnec a pu les voir et dans une église des environs de Trèves, une église neuve leur est dédié à Hann (Allemagne).

Leur fête est célébrée le 25 octobre.

Le pardon de Sainte-Chrysanthe : le dimanche après l’ascension

Naguère on disait le lundi la messe pour les défunts du quartier et la procession qui était la première des rogations rejoignait le bourg.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire