Epave « Hé pourquoi pas »

La récupération de l’épave s’avère difficile

A la demande de la Préfecture, l’épave du sardinier coulé la semaine dernière au lieu-dit Pors Marc’h à Beuzec Cap Sizun, a débuté mardi 1/08/2008 par une entreprise spécialisée en travaux d’accès difficile.

Elle a commencé par poser une tyrolienne entre la côte et l’ilôt sur lequel les marins s’étaient accrochés. Mercredi l’entreprise a attaqué la récupération du filet emmêlé sur les rochers car s’il dérive en mer il pourrait constituer un danger pour les bateaux à moteur.

Par rapport à sa position initiale l’épave a tourné et a déjà subi de grosses dégradations. La coque en bois est à moitié démolie pour le plus grand bonheur des pilleurs d’épaves locaux.

Les travaux sont surveillés par l’expert maritime qui valide les dépenses au jour le jour. D’après lui rien n’est malheureusement récupérable sur l’épave.

Compte tenu des difficultés d’accès et du peu de matériel de l’entreprise, le chantier devrait durer plusieurs jours, surtout que l’on va vers la morte-eau.

Le chantier a été visité par le maire de Beuzec et un représentant des Affaires Maritimes.

Reportage Alain PERROT
Photos Alain PERROT – Dominique GOMBAULT

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire