Coup de vent dans le Cap Sizun

Coup de vent dans le Cap Sizun
Préfacé par Xavier de la Gorce, Président de la SNSM, cet ouvrage est la suite de « Sauvetage en Cap Sizun » paru en 2009.
Le premier ouvrage traite de l’histoire du sauvetage, des hommes qui l’on faite et des stations. Il décrit les différents canots qui ont été utilisés par les sauveteurs ainsi que quelques sauvetages.
Dans ce livre sont racontés les plus grands sauvetages qu’ont connus les stations de la pointe de Bretagne, les plus spectaculaires aussi et souvent les plus risqués. Ceux qui ont permis aux canotiers du Cap Sizun de se voir décerner des distinctions prestigieuses. Au cours des 150 années d’existences de leurs stations de sauvetage, 13 interventions ont donné lieu à récompenses pour la totalité des canotiers impliqués. Ces récits sont rapportés ici. Les tempêtes sont souvent à l’origine des naufrages et des sauvetages. Les épisodes tempétueux de 2013-2014 ont été l’occasion de rappeler les tempêtes d’il y a un siècle. Tempêtes qui n’étaient pas moins destructrices et qui, par absence de prévisions, provoquaient de nombreux naufrages et sauvetages.

Coups de vent en Cap Sizun

Coups de vent en Cap Sizun

Ce sont aussi des sauvetages qui ont eu des conséquences parfois imprévisibles voire mystérieuses.
Parmi ceux-ci citons les sauvetages des marins du Merqueder en 1889, du Bessel en 1912, du War Sons en 1918, du Johanna en 1931, de l’Estrid en 1933, de la Nièvre en 1937, du Francine M et du Mircéa en 1965, du Marco en 2011 et de l’Avocet en 2014.
Les risques encourus par les sauveteurs rappellent leur courage et leur grande générosité.

Michel Bescou, auteur du livre « Sauvetage en Cap Sizun
Avec Christian Bolzer il a publié en 2010 « Sauveteurs du Cap, les Autret » et en 2012 « Pilotes du Cap Sizun ».

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire