2006 l’année de la grue !

Par Jean Pierre GRIFFON

Photos Jean Pierre GRIFFONJo EVENAT

Il y eut au cinéma L ‘Année des méduses, il y a pour les Chinois l’année du chien, l’année du rat … 2006 aura été en Cap Sizun l’année de la grue, non pas cette fois l’animal, mais la machine de levage et de manutention. Ces engins ont marqué l’an passé les paysages capistes, aussi bien pour les constructions privées que pour les constructions publiques.

Constructions privées
Domaine du Prince Bleu - Plouhinec

Domaine du Prince Bleu – Plouhinec

De chaque côté de l’embouchure de la rivière Goyen, deux d’entre eux signalent des travaux d’importance. Côté Poulgoazec, à Pen ar Marc’had, un projet immobilier, après l’échec de divers autres, a vu le jour : c’est, poétiquement nommé, le « Domaine du Prince bleu » (Société Immopierre), dont la première pierre a été posée en avril 2006. Il y est prévu à terme quatorze maisons et quatre petits immeubles collectifs.

Côté Audierne, à l’emplacement de l’ancienne usine Quéinnec s’élèvent des immeubles. En fin d’année 2006, un appartement témoin a été présenté. L’ensemble se nomme  « Les Marines d’Audierne » (groupe Giboire). Plus récemment, une autre grue s’est élevée là où fonctionnait la colonie de la ville de Romainville. Cette fois le projet immobilier est lancé par par le groupe Pierre et Vacances.

Un point commun à ces réalisations de standing : la qualité de la vue qu’elles offrent sur le port d’Audierne et l’entrée de l’estuaire du Goyen.

Les Marines d'Audierne

Les Marines d’Audierne

Par contre, un projet, à côté des Marines d’Audierne, dans les locaux d’une ancienne usine de travail du poisson également semble avoir pris du retard. Le panneau qui présentait l’opération immobilière a disparu.

Cette fois, sur la commune d’Esquibien, entre le bourg et la Croix-Rouge, un autre grand projet immobilier (36 logements) avance à grands pas. Sur la même commune, à Lézongar, près de la côte, un autre projet (48 maisons prévues), contre lequel s’est créée une association, l’ASELE, qui s’élève principalement contre le nombre de maisons et les accès prévus pour ce lotissement, n’a pas encore démarré mais en octobre la commune a donné son feu vert à l’opération.

A Plouhinec encore, des travaux de démolition de l’ancienne école de Menglenot ont été réalisés. Dans ces bâtiments vingt-deux logements y seront construits par la société Aiguillon.

La construction d’une maison individuelle à Goulien a également fait parler d’elle, en raison du matériau employé pour les murs : de la paille de seigle. Globalement, l’année 2006 a été bonne pour les constructions individuelles.

Constructions publiques

Les collectivités locales ont également fait beaucoup travailler les entreprises de bâtiment.

Ainsi deux ouvrages importants sont à mettre au compte de la Communauté de communes du Cap Sizun. Le premier, pas encore complètement achevé, est appelé à servir de centre technique et est situé à Toul-Broen en Pont-Croix, près de l’abattoir. Le bâtiment, d’une surface de 1130 m2, comporte un atelier mécanique, un garage pour plus de vingt véhicules et différents locaux (bureau, vestiaire, sanitaire…).

La piscine du Cap Sizun - Esquibien

La piscine du Cap Sizun – Esquibien

Le second est d’une autre importance sur le plan financier, à la fois en réalisation (le coût se monte à 3 900 000 euros h.t.) et en fonctionnement : le projet de piscine, évoqué depuis de nombreuses années, s’est concrétisé; les travaux de gros-œuvre sont bien avancés. Il est prévu que la mise en service de cet ouvrage, vu comme un outil de développement du territoire, intervienne en septembre 2007.

Longtemps attendus, les travaux sur l’ancien patronage au bourg d’Esquibien ont vu le jour en 2006. La troupe Théâtre du bout du monde va enfin disposer d’une salle de spectacle adaptée pour ses représentations.

A Pont-Croix la maison de retraite Saint-Yves a fait l’objet de travaux, d’une part de mise aux normes et d’autre part d’extension (petite) du bâtiment principal.

Mairie de Cléden Cap Sizun

Mairie de Cléden Cap Sizun

Une commune, Cléden Cap Sizun, a inauguré sa nouvelle mairie, installée dans l’ancien presbytère. Cette réalisation, vivement contestée par des opposants, se révèle remarquable, permettant de sauvegarder un élément fort du patrimoine local, alliant avec bonheur tradition et modernité.

De son côté, la commune de Plouhinec voit la fin des travaux de sa maison communale, qui sera ouverte début 2007. Il s’agit ici d’un ouvrage qui se signale par son volume imposant, par ses lignes originales, par le choix parfois de ses matériaux (couverture en cuivre), ouvrage financé par un emprunt de longue durée. Autre réalisation de la même commune l’an passé, un atelier municipal d’une surface d’un peu plus de 500 m2, situé dans la zone artisanale de Lesnevez.

Mairie de Plouhinec

Mairie de Plouhinec

Un atelier municipal aussi (environ 200 m2 de surface) a été construit au bourg par la municipalité beuzécoise.

La commune de Mahalon dispose désormais d’un centre multi-activités à vocation sportive et celle de Beuzec Cap Sizun d’un second terrain de football.

Différentes opérations de logements sociaux, avec le concours des communes, ont été menées. A Beuzec Cap Sizun, la cité de Ty Glaz s’accroît de trois nouveaux logements. A Esquibien, les clés de cinq logements ont été remises aux familles les habitant.. A Cléden, de nouveaux logements sont sortis de terre au nord de la cité de Ballydehob au bourg.

Rénovations des bourgs

Pendant le même temps, la rénovation des bourgs capistes s’est poursuivie.

Place Taverny - Plogoff

Place Taverny – Plogoff

L’opération proportionnellement la plus importante s’est déroulée à Plogoff. Les travaux ont été réalisés dans un double souci de sécurité plus grande et d’embellissement : réaménagement de voies (dont la route départementale), trottoirs élargis, éclairage revu, aménagement de la place Taverny, pavage de la place de l’Eglise, création d’une aire pour les camping-cars …

Jardin de Mésonan

Jardin de Mésonan

Au centre d’ Audierne, c’est la place Gambetta qui a été entièrement réaménagée. Du côté du Raoulic, la ville a créé un jardin méditerranéen, qui a reçu le nom d’un ancien maire d’Audierne au 19ème siècle : Séverin Le Duff de Mésonan, qui a beaucoup œuvré pour la commune dont il était premier magistrat.

A Pont-Croix, après la petite rue Chère, c’est au tour de la grande rue Chère de faire l’objet de travaux (travaux d’assainissement, enfouissement des réseaux, repavage ensuite). Ainsi ce seront deux éléments anciens de l’identité pontécrucienne qui auront retrouvé une nouvelle jeunesse.

L’entrée est du bourg de Mahalon a subi de son côté un lifting. Le souci de l’environnement est toujours présent dans ce « village fleuri » (deux fleurs).

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.